Les Briconautes
Choisissez votre magasin pour :
  • Accéder à ses coordonnées, ses horaires d'ouverture, ses services...
  • Consulter l'ensemble des produits et offres commerciales disponibles

Se rafraîchir avec un ventilateur

Quel bon outil utiliser pour couper efficacement les branches de haies, d’arbres et d’arbustes ? Tout est question, justement... de taille !

Avec le soleil, les beaux jours et les températures élevées qui arrivent, l’intérieur d’une maison ou d’un appartement peut vite devenir suffocant. Cela est d’autant plus vrai quand on n’est pas correctement équipé. Mais installer une climatisation représente un lourd budget. Ainsi, le coût moyen pour la pose d’une climatisation est de 4 500€… Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions alternatives à la climatisation comme les ventilateurs. Simples et pratiques, ils sont incontournables quand il s’agit de se rafraîchir.

se rafraichir
se rafraichir

Etape 1 : Ventilateur ou climatiseur ?

Les ventilateurs et climatiseurs se distinguent de part leur mode de fonctionnement et il est important de ne pas les confondre. Le climatiseur agit directement sur la température de la pièce en aspirant l’air extérieur et en le refroidissant avant de le rejeter à l’intérieur. Ainsi, un module de climatiseur peut refroidir une pièce de 20 à 30m² en faisant baisser la température d’une dizaine de degrés. Le ventilateur, quant à lui, a pour but de créer du vent pour rafraîchir l’air ambiant. Il est ainsi capable de faire baisser la température de 6°C maximum. Les ventilateurs axiaux ou hélicoïdaux, adaptés pour un usage domestique, sont dotés de pales qui permettent des débits d’air importants. Il existe des ventilateurs à basse, moyenne ou haute pression en fonction du niveau de rafraîchissement que l’on souhaite obtenir.

Nos conseils

En plus d’un mode de fonctionnement bien différent, les ventilateurs et climatiseurs se distinguent également par leur coût à l’achat et à l’utilisation. Les prix de démarrage pour l’installation d’une climatisation sont de 1000€ mais peuvent aller beaucoup plus haut. Le ventilateur est quant à lui beaucoup plus abordable puisque proposé à partir de 20€. Il est également moins énergivore qu’un climatiseur. Le choix entre ventilateur ou climatiseur dépendra donc en grande partie de votre budget.

Etape 2 : Bien choisir son ventilateur

Si vous optez pour l’achat d’un ventilateur, sachez qu’il en existe plusieurs types. Les ventilateurs à pales ou ventilateurs axiaux sont les plus simples. Ils se déclinent là aussi en plusieurs formats : sur socle, sur pied, de plafond ou mural. Les ventilateurs sur socle sont des solutions d’appoint. Grâce à leur faible poids et leur petite taille, ils se posent sur une table, un bureau… sans l’encombrer. Le ventilateur sur pied offre les mêmes avantages mais sa hauteur plus importante permet de rafraîchir de plus grands espaces. Enfin, les ventilateurs de plafond ou muraux conviennent à tous types de surfaces, peuvent être très décoratifs mais nécessitent quelques travaux de bricolage.
En plus des ventilateurs à pales, il existe également des ventilateurs centrifuges dont les ventilateurs à colonne font partie. Contrairement aux précédents, ils ne possèdent pas d’hélice mais une roue qui expulse l’air. Les ventilateurs centrifuges ont l’avantage d’être plus silencieux que les ventilateurs à pales mais moins adaptés aux grandes surfaces.

ventilateur dismo

Nos conseils

Bien entendu, il est indispensable de prendre en compte la pièce dans laquelle vous souhaitez installer le ventilateur pour obtenir un rafraîchissement optimal. En plus de cela, sachez que les ventilateurs peuvent proposer d’autres options comme la brumisation. Un ventilateur brumisateur va accentuer la sensation de fraîcheur en diffusant de micro-gouttes d’eau sous forme de brume.

Etape 3 : Bien utiliser son ventilateur

Maintenant que vous avez choisi et installé votre ventilateur, il ne vous reste plus qu’à le régler de façon à profiter d’un rafraîchissement optimal. Si vous utilisez un ventilateur sur socle directement sur votre bureau, ne l’installez pas trop près de votre visage. En effet, n’oubliez pas qu’il ne crée pas d’air frais mais brasse l’air et donc les particules de poussière et de pollens présentes. Idem pour les ventilateurs sur pied qu’il n’est pas conseillé de laisser allumés la nuit pendant votre sommeil. Mises à part ces précautions, le ventilateur reste une solution très performante et facile à utiliser.

Nos conseils

Si vous avez trop chaud, vous pouvez accentuer la sensation de fraîcheur de votre ventilateur en disposant une bouteille d’eau congelée devant l’appareil, préalablement placée dans un contenant pour récupérer l’eau fondue au fur et à mesure. Le ventilateur diffusera alors la fraîcheur de la bouteille dans toute la pièce. Cette astuce vous permettra de perdre jusqu’à 4°C.

Etape 4 : Mettre en place des gestes simples

En période de canicule, l’utilisation d’un ventilateur peut ne pas suffire à rafraîchir entièrement une maison. Il est donc judicieux de l’associer à des gestes simples pour améliorer la sensation de fraîcheur. Pensez notamment à ouvrir les fenêtres la nuit pour laisser rentrer l’air frais et à l’emprisonner le lendemain en fermant les volets et les fenêtres dès le début de la journée. Toujours à l’intérieur, éteignez complément vos appareils électroniques une fois utilisés car, même en veille, ils continuent de dégager de la chaleur dans la maison. Vous pouvez également installer des plantes d’intérieur en pot qui vont filtrer les rayons du soleil et humidifier l’air ambiant. Enfin, il est également possible d’agir à l’extérieur de la maison en installant un mur végétal ou en privilégiant les couleurs claires pour la façade. Ces astuces agissent comme des barrières contre la chaleur en absorbant ou en renvoyant les rayons solaires avant que la chaleur pénètre à l’intérieur.